Un conseil consultatif pour défendre les aînés

Participation citoyenne: Découvrez tous les exemples liés à cette thématique
Public: 2 op 4
Récurrence: 3 op 4

De nombreuses communes mettent un point d'honneur à écouter leurs aînés, qu’ils soient en pleine forme ou confrontés à des problèmes de santé ou de mobilité. Pour ce faire, elles ont mis sur pied des conseils consultatifs. 

Est appliqué à:
Aisneau, Amay, Andenne, Anderlecht, Ans, Anthisnes, Antoing, Arlon, Assesse, Ath, Bastogne, Beaumont, Beauraing, Beauvechain, Beloeil, Berchem-Sainte-Agathe, Berloz, Bertrix, Binche, Bouillon, Braine-l'Alleud, Braine-le-Comte, Braives, Bruxelles, Celles, Chapelle-lez-Herlaimont, Charleroi, Châtelet, Chaudfontaine, Chaumont-Gistoux, Ciney, Comines-Warneton, Courcelles, Dalhem, Dour, Durbuy, Ellezelles, Enghien, Erquelinnes, Esneux, Estaimpuis, Estinnes, Etterbeek, Evere, Fauvillers, Fernelmont, Flémalle, Fleurus, Floreffe, Frasnes, Gembloux, Gerpinnes, Gouvy, Grez Doiceau, Habay, Hastière, Herbeumont, Herstal, Herve, Honnelles, Hotton, Huy, Incourt, Ittre, Jalhay, Jodoigne, La Bruyère, La Hulpe, La Louvière, Lasne, Lessines, Leuze, Libin, Liège, Limbourg, Lincent, Lobbes, Malmedy, Manage, Marche-en-Famenne, Marchin, Meix-devant-Virton, Mettet, Modave, Molenbeek, Mons, Montigny-le-Tilleul, Morlanwelz, Mouscron, Namur, Nandrin, Nassogne, Neufchâteau, Neupré, Nivelles, Onhaye, Oreye, Orp-Jauche, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Oupeye, Paliseul, Peruwelz, Pont-à-Celles, Quaregnon, Quiévrain, Rebecq, Remicourt, Rendeux, Rixensart, Rochefort, Saint-Georges-sur-Meuse, Saint-Ghislain, Saint-Gilles, Saint-Hubert, Saint-Josse, Saint-Léger, Sambreville, Schaerbeek, Seraing, Silly, Soignies, Sombreffe, Somme-Leuze, Soumagne, Stavelot, Tellin, Tenneville, Theux, Thimister-Clermont, Tournai, Tubize, Uccle, Vaux-sur-Sûre, Verviers, Vielsalm, Visé, Villers-le-Bouillet, Vresse-sur-Semois, Walcourt, Walhain, Wanze, Waremme, Wasseige, Watermael-Boitsfort, Wellin, Woluwe-Saint-Pierre, Yvoir et la plupart des communes flamandes [Voir plus de communes][Voir moins de communes]

Quoi?

Le conseil consultatif communal des aînés fournit aux autorités communales des recommandations pour développer des politiques qui tiennent compte des besoins des plus âgés. 

Qui?

A l’origine du conseil consultatif, on retrouve souvent les services Cohésion sociale des communes et l'échevin en charge de cette matière. De nombreuses associations du troisième âge y sont également représentées.

Pourquoi?

Grâce à l'allongement de la durée de vie, les aînés prennent une place de plus en plus grande dans les communes qui veulent être à l’écoute de leurs besoins et de leurs attentes.

Environ une personne sur cinq a plus de 64 ans en Belgique. Et les aînés ont des besoins et des envies spécifiques liées à leur logement, leur mobilité, leurs loisirs, etc. De nombreuses communes ont donc décidé d'instaurer un conseil consultatif spécifique des aînés.  

Concrètement, le conseil consultatif communal (CCCA) émet des avis et des recommandations qui servent à guider le conseil communal sur les questions relatives aux politiques et programmes qui ont une incidence sur la vie des aînés au plan moral, matériel, culturel et social. Les aînés peuvent ainsi faire partager leur "expertise du quotidien".  

Il joue également un rôle d'information vers les citoyens et vers les autorités. Il est tenu d'informer les aînés qui vivent sur le territoire de la commune des décisions prises au niveau local. Mais il cherche aussi à faire remonter les préoccupations, aspirations et droits des aînés aux responsables politiques, en vue d'améliorer leur qualité de vie et d'assurer une meilleure harmonie sociale. Un habitant qui a du mal à se déplacer sur un trottoir abîmé peut, par exemple, passer par le CCCA pour demander des travaux à la commune. 

Mais le CCCA veille aussi à intégrer les aînés dans la vie communautaire et tente de leur faire prendre conscience de leur rôle dans la commune. Enfin, il cherche à créer des relations entre les personnes âgées mais également intergénérationnelles, notamment via la création d'activités, qui risquent parfois de reléguer au second plan la mission de base du CCCA. 

Dans la pratique, c'est le conseil communal qui met en place le CCCA qui se compose en moyenne de 10 à 15 aînés (+55 ans) et d'un(e) représentant(e) de l'administration communale. Il doit se réunir au moins 4 fois par an et est renouvelé après l'installation du nouveau conseil communal.

Votre commune a-t-elle pris des initiatives 'Participation citoyenne' pour promouvoir l'égalité des chances? Partagez les nous!

Optionnel

Bonnes pratiques et recommandations liées

Prenez en compte l'avis des citoyens

Les communes doivent s'assurer que la communication avec les citoyens passe bien dans les deux sens: chacun doit pouvoir accéder aux informations communales et communiquer de manière interactive avec les acteurs locaux.

À la recherche de bonnes pratiques et de recommandations pour votre commune?